Actualités

  • Lettre n°21 ---- Hiver 2023 - 24

    La déforestation, un problème planétaire et un enjeu mondial


    Avec les océans, la forêt fait partie des principaux sujets qui se situent autant au cœur de la problématique du développement durable. 1,8 milliard de personnes dépendent directement des forêts pour leur subsistance, 300 millions de personnes vivent dans les forêts, parmi lesquels 60 millions de peuples autochtones aux droits mal reconnus. La planète entière dépend de l’existence des forêts.

  • Lettre n°20 ---- Juin 2023


    Une 6ème limite planétaire est franchie : celle du cycle de l’eau douce

    Depuis 2009, le collectif international de chercheurs du Potsdam Institute associés au ’Stockholm Resilience Center’ examine jusqu’où les pressions anthropiques peuvent s’exercer sans compromettre les conditions de vie de l’espèce humaine et de résilience des écosystèmes. Sur les 9 limites identifiées, les chercheurs en ont observé 5 en dépassement : climat, biodiversité, azote et phosphore, changement d’utilisation des sols, introduction d’entités nouvelles dans la biosphère.
    Depuis cette année, le cycle de l’eau est la 6ème limite planétaire franchie.

    °O°

  • Lettre n°19 ---- Printemps 2023


    Science et politique : des relations compliquées

    Les rapports entre la science et la société ont de tout temps été source de progrès comme de conflits. La science est encensée comme bienfaitrice de l’humanité quand elle permet des progrès techniques et une amélioration de nos modes de vie. Elle est au contraire vilipendée dès que les progrès de la connaissance et des technologies heurtent des habitudes ou des avantages acquis. Alimentant la perplexité de l’opinion, l’actualité dans le domaine de l’environnement se fait l’écho de multiples divergences entre annonces scientifiques et réponses politiques. Le décalage ne cesse de grandir entre une expertise qui menace nos modes de vie et une sphère politique qui garantit notre avenir tranquille en invoquant des solutions techniques illusoires.

    L’Encyclopédie du développement durable : https://encyclopedie-dd.org
  • Lettre n°18 ---- Automne 2022

    Questions sur la sobriété

    Enfin la sobriété s’impose peu à peu dans les discours gouvernementaux, à la faveur de l’assèchement des approvisionnements en gaz russe et des problèmes de production d’électricité du parc nucléaire.
    Dès les années 60, critiquant la société de consommation, Ivan Illich invitait à renoncer à la surabondance : « l’homme retrouvera la joie de la sobriété et l’austérité libératrice en apprenant à dépendre de l’autre. ». En 1972 le club de Rome, dans son rapport « halte à la croissance », demandait une modération de la croissance des consommations d’énergie et de ressources de la planète. 50 ans après et cinq Sommets de la Terre, plus tard, la crise écologique avec les menaces sur le climat, l’effondrement de la biodiversité, les pollutions envahissantes des milieux naturels, les craintes sur l’accès à l’eau, sur la fertilité des terres, … souligne l’impératif de réduction de notre empreinte écologique.

    L’Encyclopédie du développement durable : http://encyclopedie-dd.org
  • Lettre n°17 ---- Printemps - Eté 2022

    Retour en arrière ?

    Deux des derniers articles mis en ligne abordent les questions d’effondrement et de prospective. Une note de lecture montre le côté insidieux du green-washing, un article traite des mutations du travail. Le contexte de cette lettre d’infos avec la guerre en Ukraine, la pénurie alimentaire mondiale annoncée, le retour du nucléaire, la politique agricole commune remise en cause, la sortie de la pandémie et le développement accéléré du numérique, la remise en route des centrales à charbon, la crise du multilatéralisme, annonce-t’il un retour en arrière pour le développement durable proposé il y a ½ siècle à Stockholm ?
    Les dernières élections montrent un pays qui doit chercher les moyens de retrouver une volonté de vivre ensemble : le développement durable est-il néanmoins à même d’y aider ?

    L’Encyclopédie du développement durable : http://encyclopedie-dd.org
  • Lettre n°16 ---- Hiver 2022

    L’Encyclopédie du Développement Durable a quinze ans

    L’Encyclopédie du Développent Durable a fêté en 2021 son quinzième anniversaire. Elle a, rappelons-le, une triple originalité. D’abord elle a été créée dans un cadre associatif, celui de l’association 4D – Dossiers et Débats sur le développement Durable - Ensuite, c’est la seule encyclopédie en France à porter spécifiquement sur le développement durable. Enfin elle a la particularité de s’adresser à la fois au grand public, aux spécialistes du domaine et aux militants.

  • Lettre n°15 ---- Janvier 2022

    Le secrétariat d’édition de l’Encyclopédie du Développement Durable présente à tous ses lecteurs ses meilleurs vœux pour 2022


    Il rappelle que la transition vers un développement durable est un impératif face à l’aggravation des dommages environnementaux, sociaux et sociétaux qui risque de rendre notre planète invivable.

  • Lettre n°14 ---- Printemps 2021

    Les habits verts de la démocratie participative


    La démocratie se veut « gouvernement du peuple par le peuple et ... pour le peuple ». La participation du citoyen est donc consubstantielle à la démocratie.
    Au fil des temps, les régimes démocratiques ont offert plusieurs modalités de représentation des citoyens qui organisés autour de différents systèmes électoraux qui ne sont pas vraiment toujours en mesure de représenter la diversité des citoyens. Leur finalité étant de gouverner pas de débattre, ni même de rechercher un éventuel consensus.

  • Lettre n°13 ---- Automne 2020

    La covid 19, frein ou accélérateur de la transition vers un développement durable ?


    Quel monde d’après ? La question se pose à tous. A ceux qui, comme nous, veulent avancer au plus vite vers un monde durable, vers un monde plus égalitaire, vers un mieux-être de tous. A ceux aussi pour qui cette année covid a été une année terrible avec les deuils des millions de morts, les vies au ralenti, les ruptures dans les apprentissages, les menaces de chômage, les projets interrompus brutalement. Mais la crise actuelle va-t-elle accélérer ou, au contraire freiner, le trop lent mouvement engagé vers un développement durable ?

  • Lettre n°12 ----- Juillet 2020

    Après la vague verte, hommage à Michel Mousel

    Grâce à la prise de conscience par des citoyens de plus en plus nombreux de l’urgence écologique au regard de l’emballement du climat, de la chute de la biodiversité, du dépassement des limites de la planète, mais aussi de l’urgence sociale et de la nécessité d’une transformation économique mise au jour par la crise sanitaire, des écologistes vont avoir la capacité d’impulser les réformes nécessaires dans de grandes métropoles. C’est une très bonne nouvelle.