Actualités

  • Lettre n°04 ----- Automne 2017


    Transformer l’agriculture pour une alimentation saine : un débat à peine ébauché.

    Plusieurs actualités récentes ont mis l’agriculture et l’alimentation au centre du débat public en France : l’affaire du glyphosate et les négociations sur son interdiction au niveau européen, les oppositions au CETA et ses conséquences possibles sur l’agriculture et les produits mis sur le marché en Europe, les controverses sur les droits des animaux et la consommation future de viande et enfin le lancement d’Etats Généraux sur l’agriculture et l’alimentation. Cette conjonction n’est pas un effet du hasard. De fait, ces deux thèmes sont désormais directement ou indirectement présents dans la plupart des dimensions de notre vie sociale ou politique, depuis la géopolitique et les migrations internationales jusqu’aux modes de vie quotidiens en passant par l’emploi, le développement territorial, l’environnement ou le changement climatique.

  • Lettre n°03 ----- Eté 2017


    Le retour des communs ?

    A l’heure où l’organisation économique démontre son impuissance à endiguer les dommages environnementaux et sociaux, l’encyclopédie du développement durable ouvre un nouveau dossier sur les « communs ». Il s’enrichira peu à peu.

  • Lettre n°02 ----- Automne-Hiver 2016

    Campagnes en mutation, campagnes en transition ?

    Selon l’INSEE, l’espace à dominante rurale regroupe l’ensemble des petites unités urbaines et communes rurales n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine (pôles urbains, couronnes périurbaines et communes multipolarisées). Cette définition en creux, reflète une certaine subordination de l’espace rural à l’urbain dans les diverses politiques d’aménagement du territoire. Doit-on y voir une des racines des votes populistes enregistrés récemment en Europe ou encore aux Etats-Unis ?

  • Lettre n°01 ----- Eté 2016

    Une transition vers le développement durable à très petits pas


    L’enthousiasme qu’avait suscité en 2015 la Conférence de Paris semble être désormais bien loin et les politiques ont repris leur cours « usuel » : à petite vitesse. Revenant sur cet événement, l’article de Jacques Theys paru en septembre 2016 dans l’encyclopédie, rappelle qu’en matière de climat comme d’environnement, il ne suffit pas de faire quelque chose, mais qu’il faut le faire à temps. Le temps compte et il va désormais compter beaucoup plus dans les années à venir. Ceci nous interroge sur l’usage qui est fait de la notion de transition. Ne s’agit-il pas de remettre à un futur très lointain des actions dont on sait cependant qu’elles devraient être engagées dès aujourd’hui ? Se demander, si en substituant au développement durable « la transition énergétique » ou la « transition écologique » certaines dimensions essentielles ne sont pas marginalisées comme la participation démocratique, la lutte contre les inégalités sociales, l’importance majeure de l’échelle territoriale , ou encore la priorité à donner aux générations futures. Ne faut-il pas rappeler que la transition n’est qu’une composante d’une politique plus globale de développement durable – qui reste la référence ?

  • Lettre N°00 ----- Avril 2016

    L’encyclopédie du développement durable prend un nouveau départ.

    Cette lettre vous est adressée car vous êtes en relation amicale ou professionnelle avec l’un des membres de notre secrétariat d’édition ou avec l’association 4D, mais peut-être ne connaissez-vous pas vraiment l’encyclopédie du développement durable ?