Actualités

  • Lettre n°14 ---- Printemps 2021

    Les habits verts de la démocratie participative


    La démocratie se veut « gouvernement du peuple par le peuple et ... pour le peuple ». La participation du citoyen est donc consubstantielle à la démocratie.
    Au fil des temps, les régimes démocratiques ont offert plusieurs modalités de représentation des citoyens qui organisés autour de différents systèmes électoraux qui ne sont pas vraiment toujours en mesure de représenter la diversité des citoyens. Leur finalité étant de gouverner pas de débattre, ni même de rechercher un éventuel consensus.

  • Lettre n°13 ---- Automne 2020

    La covid 19, frein ou accélérateur de la transition vers un développement durable ?


    Quel monde d’après ? La question se pose à tous. A ceux qui, comme nous, veulent avancer au plus vite vers un monde durable, vers un monde plus égalitaire, vers un mieux-être de tous. A ceux aussi pour qui cette année covid a été une année terrible avec les deuils des millions de morts, les vies au ralenti, les ruptures dans les apprentissages, les menaces de chômage, les projets interrompus brutalement. Mais la crise actuelle va-t-elle accélérer ou, au contraire freiner, le trop lent mouvement engagé vers un développement durable ?

  • Lettre n°12 ----- Juillet 2020

    Après la vague verte, hommage à Michel Mousel

    Grâce à la prise de conscience par des citoyens de plus en plus nombreux de l’urgence écologique au regard de l’emballement du climat, de la chute de la biodiversité, du dépassement des limites de la planète, mais aussi de l’urgence sociale et de la nécessité d’une transformation économique mise au jour par la crise sanitaire, des écologistes vont avoir la capacité d’impulser les réformes nécessaires dans de grandes métropoles. C’est une très bonne nouvelle.

  • Lettre n°11 ----- Avril 2020

    Le développement durable au temps du coronavirus

    .

    Episode n°1

    La crise du Coronavirus montre les dérives hasardeuses d’un monde devenu dangereux, tournant le dos aux principes d’un développement durable s’inspirant d’une soutenabilité forte à laquelle il serait sain de revenir. (voir les articles de Jacques Theys - ci-dessous - ).

    Pandémie du coronavirus, catastrophe sanitaire : l’humanité est confrontée à ce danger concret et omniprésent non anticipé. Notre immense savoir scientifique, notre appareil de production mondialisé surpuissant sont mis en défaut pour nous protéger : pénuries de tests de contamination, de masques de protection, mise en tension extrême des infrastructures de soins, absence de parade médicamenteuse, vaccinale.

    Lire la suite...

  • Lettre n°10 ----- Automne 2019


    Lutte contre les inégalités et développement durable : même combat

    « L’inégalité n’est pas économique ou technologique : elle est idéologique et politique », c’est la conclusion à laquelle est parvenu Thomas Piketty dans son dernier ouvrage « Capital et idéologie ». « Idées et idéologies permettent en permanence d’imaginer et de structurer des mondes nouveaux et des sociétés différentes. De multiples trajectoires sont toujours possibles ». Ainsi, par exemple, le taux d’imposition des hauts revenus approchait les 70% aux USA entre 1930 et 1960, il est actuellement en France de 20,4% sur les 1% de la population les plus aisés.
    Quelle « trajectoire nouvelle » imaginer et structurerpour un développement durable dont l’ambition est de combiner lutte contre les inégalités, transition écologique et justice sociale ?

    Lire la suite...

  • Lettre n°09 ----- Eté 2019


    L’affaire du siècle

    Une bonne nouvelle : nous sommes de plus en plus nombreux à être conscients de l’urgence écologique
    Les experts multiplient les avertissements (rapport du GIEC, de l’IPBES, du HCR, tribune de 700 scientifiques sur le climat, ...). L’affermissement de la sensibilité des populations s’est manifesté au cours des élections européennes en Allemagne mais aussi en France. EELV a fait un score important, c’est le premier parti choisi par les jeunes (selon une enquête Ipsos-Sopra Steria 25% des 18-24 ans et 28% des 25-34 ans ont choisi EELV). La jeunesse, précisément, est concernée au premier chef et réclame massivement un changement de trajectoire. Près de 2 millions de jeunes se rassemblent lors des marches pour le climat, lors des grèves scolaires en Europe. En France un manifeste étudiant « pour un réveil écologique » signé par plus de 25 000 d’entre eux fait le constat de l’urgence à agir, affirme leur « détermination à changer un système économique auquel ils ne croient plus » et exhorte « les entreprises à placer les logiques écologiques au cœur de leur organisation et de leurs activités ».

    Lire la suite...

  • Lettre n°08----- Avril 2019


    Les Rencontres de l’Encyclopédie : Perspectives démographiques et développement durable

    Gilles Pison le rappelle. La croissance de la population mondiale, très lente jusqu’en 1800, a connu une première accélération au 19ième siècle, encore plus forte au 20ième siècle. Proche de 1 milliard en 1800, elle atteint 2 milliards en 1927, 4 milliards en 1974, 6 milliards en 1999 et 7 milliards en 2011. La perspective est de 11 milliards à la fin du 21ième siècle avec un fort contraste entre les continents. L’Europe ne devrait plus voir sa population croître et ne regroupera qu’un habitant sur seize en 2100, contre 1 sur huit en 2000 et un sur quatre en 1900, alors que l’Afrique pourrait passer de 1 milliard d’habitants aujourd’hui à 4 milliards à la fin de ce siècle. Parallèlement, on constate de fortes migrations des populations vers les zones littorales et les villes qui deviennent tentaculaires.

    La question de la démographie est absente des grandes négociations internationales, dans les ODD, la Convention climat ou la Convention biodiversité alors que le lien entre la démographie, les relations entre groupes humains et l’empreinte écologique est évident.

    Lire la suite...

  • Lettre n°07----- Hiver 2018


    Energie, vous avez dit énergie mais quelle énergie pour demain ?

    Le GIEC a reconfirmé l’importance de l’objectif de 1,5° de réchauffement d’ici la fin du siècle, ce qui implique zéro émission nette de CO2 sur la planète d’ici 2050. Hélas, l’actualité internationale montre une forte reprise des demandes en énergie et une mise sur le marché de nouvelles énergies carbonées. La COP 24 qui vient de s’achever ne contredit pas cette tendance [1]. Une évolution "vertueuse" reste à inventer. En effet, il faudrait soustraire du mix énergétique, 85 % des énergies actuellement issues du charbon, du gaz et du pétrole. Quelles solutions préconiser pour s’affranchir du pétrole, principale ressource productrice d’énergie primaire, du charbon qui génère à lui seul 41% de l’électricité mondiale ou encore du gaz naturel et évidemment du nucléaire, producteur de déchets et facteur de risques à court mais surtout à très long terme ? Comment ? Avec quel impact sur les ressources, les écosystèmes et les communautés humaines ?

    Lire la suite...

  • Lettre n°06----- Eté - Automne 2018


    Les Objectifs de Développement Durable (ODD) : le grand écart entre intentions et actions

    Voilà maintenant trois ans qu’en septembre 2015 193 pays se sont engagés - lors d’un Sommet des Nations Unies - à respecter 17 grands objectifs du développement durable définis dans le cadre d’un agenda mondial à l’horizon 2030. Un peu plus de deux décennies après la Conférence de Rio, et suite à une initiative prise à RIO+2O, toute la communauté internationale a accepté de s’inscrite dans une démarche couvrant l’ensemble des dimensions du développement durable – écologique, économique et sociale. Par son souci de précision – avec ses 17 objectifs, ses 169 cibles et ses 244 indicateurs – l’Agenda 2030 fournit désormais à priori le référentiel international dont les politiques de développement durable avaient besoin, un référentiel qui s’applique à tous les niveaux, du plus local à la planète toute entière.

    Lire la suite...

  • Lettre n°05 ----- Hiver 2018


    Environnement : cinquante ans et après ?

    Voilà un demi-siècle que l’environnement a émergé comme enjeu scientifique, politique et de société nous rappelle Jacques Theys qui nous propose un retour critique sur ces décennies décisives, nécessaires pour aborder un nouveau demi-siècle très différent.

    Lire la suite...

0 | 10